Il crée de faux embouteillages sur Google Maps avec un chariot de 99 smartphones

Un artiste est parvenu à induire en erreur le célèbre service de cartographie en ligne et à faire dévier des automobilistes de leur trajectoire.

Un petit chariot rouge et une centaine de smartphones d’occasion en navigation automatique sur Google Maps, et le plus célèbre des services de cartographie en ligne est berné. L’artiste berlinois Simon Weckert s’est prêté à un jeu assez simple: déambuler dans les rues de sa ville avec cet équipement, pour faire croire à un trafic très dense et à un nombre d’automobilistes supérieur à la normale. 

« 99 smartphones ont été transportés dans un chariot pour créer des embouteillages virtuels sur Google Maps », résume simplement Simon Weckert sur Twitter. « Par ce biais, il est possible de rendre rouge une rue normalement verte, ce qui a un impact dans le monde physique, étant donné que cela incite les véhicules à emprunter une autre route ! »

Twitter : @simon_deliver

Simon Weckert n’entre pas davantage dans la méthodologie de son « piratage ». Il laisse simplement entrevoir les conséquences de son passage dans plusieurs rues berlinoises attenantes au siège de Google sur l’affichage de Google Maps. Au fur et à mesure de sa promenade, les rues s’affichent une à une en rouge, quitte à faire apparaître un panneau d’interdiction pour inviter les automobilistes à ne plus les emprunter.

À la manière du bien connu service Waze, Google Maps peut être utilisé par les automobilistes pour optimiser leurs itinéraires, a priori sur la base d’informations fiables. Simon Weckert voit en son initiative un bon moyen de rappeler les limites potentielles de ce service de cartographie.

Le puissant discours de Joaquin Phoenix sur le racisme systémique pendant les BAFTAs

Tempête Ciara : des centaines d’avions empêchés d’atterrir